La dysphorie de genre mise en évidence

Ce n’est qu’en s’acceptant, en se prenant soi-même dans les bras, que l’on devient libre.

Tant que vous ne vous acceptez pas vous-même, vous êtes habités par un désir irrationnel ,comme un appel à être reconnu . Aucune intervention médicale ne peut changer cela.

La dysphorie de genre ne repose pas sur des faits ou des études médicales. Malgré cela,l’affirmation médicale est présentée comme le seul traitement possible, sans recherche sérieuse des causes sous-jacentes. L’auto-identification suffit ! En termes de soins, soi-disant, les jeunes sont ainsi blessés à vie. A partir de cette indignation, nous voulons unir les gens, faire entendre nos voix et forcer la responsabilité des médecins, des psychologues et des politiciens.

Les personnes dysphoriques ont besoin d’être remises en question, pas d’être affirmées, sinon à quoi sert la thérapie ?
On n’aide pas les gens en les aidant à s’automutiler et en les médicalisant à vie !

Interdire la « thérapie de conversion », c’est interdire l’exploration des causes de la dysphorie de genre chez une personne.

WHO Should Go Back to the Drawing Board

L’OMS (Organisation mondiale de la santé) a chargé un groupe d’experts d’élaborer de nouvelles lignes directrices pour les personnes transgenres. Ce groupe est composé aux trois quarts d’activistes transgenres, qui encouragent les soins positifs (hormones, chirurgie) pour les jeunes souffrant de confusion de genre.

Signez la pétition « WHO DECIDES? »

Nous demandons à l’OMS de convoquer un groupe indépendant pour promouvoir des soins de santé sûrs, compatissants, éthiques et fondés sur des preuves dans l’intérêt des enfants, adolescents et jeunes adultes souffrant de dysphorie de genre.

Vragen over genderdysforie - Questions about gender dysphoriaBienvenue

Toi qui luttes avec toi-même, avec tes nombreuses questions, avec tes incertitudes. Accepte la recherche de toi-même, ne te dérobe pas. Ne te laisse pas abuser en pensant que ton véritable moi se trouve à l’extérieur de toi, que tu es né dans le mauvais corps. Ne crois pas que la violence contre ce corps puisse être une solution.

Detransitie - DetransitionBienvenue

Toi qui as pris le chemin, toi avec ton corps meurtri. Toi qui as dû découvrir que ce n’était qu’un masque derrière lequel tu te cachais. Ne te blâme pas toi-même, mais bien ceux qui ont abusé de ta confusion. Ta voix est importante, tu peux témoigner de ce qui t’a été fait.

Ouders van genderdysfore kinderen - Parents of gender dysphoric childrenBienvenue

Bienvenue, parent avec ton chagrin. Qui connaît mieux ton enfant que toi ? Toi qui dois observer comment les médecins, les thérapeutes et l’environnement confirment ton enfant dans cette voie folle. Toi qui es seul, et qui sait à quel point c’est une erreur. Ne reste pas seul plus longtemps, nous n’avons pas à accepter cela.

Bezorgd over de genderideologie - Concerned about gender ideologyBienvenue

Bienvenue à tous ceux qui ne veulent plus rester à l’écart et être spectateurs, mais qui veulent marcher sur la route avec nous. Qui veulent être avec nous la voix de toutes les victimes de l’idéologie du genre, qui se propage en se faisant passer pour un soin mais endommage les gens pour la vie.

Pourquoi tant de filles veulent-elles devenir des garçons

Zembla - De effecten van puberteitsremmersavec sous-titres anglais

Un film magnifique qu’il faut voir
AVEC SOUS-TITRES FRANÇAISNo Way Back

Diffuser maintenant

Premierement ne faites pas de mal….

Sans clarté diagnostique ni évaluation de la santé mentale, leurs médecins les ont rapidement affirmés comme « transgenres » et les ont conduits sans réfléchir sur la voie de la transition médicale : les soi-disant « soins affirmant le genre » – le seul traitement recommandé par l’American Academy of Pediatrics. Ces jeunes ont été blessés – injectés de médicaments puissants et modifiés chirurgicalement; irrévocablement changés et transformés en clients pharmaceutiques à vie par les médecins en qui ils avaient confiance.

Regarde la bande annonce

La plus grande victoire est de s’accepter soi-même, d’être simplement humain.